Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Concours des écoles reconnues Celsa, CFJ, CUEJ, EJCM, EJT, ESJ, ICM, IFP, IPJ, IUT et concours des écoles non reconnues

Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Albert Londres » 07 Mar 2013, 11:44

Le site du concours PEMEP étant HS, je vous propose ici un petit récapitulatif :

Qui peut se présenter au concours ?

La théorie : les étudiants de moins de 26 ans déjà titulaires d'une licence ou d'un diplôme équivalent (bac + 3) ou ayant acquis 180 crédits ECTS. Les étudiants de plus de 26 ans doivent demander une dérogation.

La réalité : généralement les candidats ont un M1 ou un diplôme d’IEP (Bac+5)

Comment le préparer ?

La théorie : Le concours a pour but d'apprécier les connaissances des candidats, leur intérêt pour l'actualité, leur capacité à exprimer clairement leurs idées, à analyser et à synthétiser les divers aspects d'un problème. L'anglais est obligatoire. Pour préparer le concours il faut observer de près la vie des médias dans leur diversité. Se préparer sérieusement aux épreuves en évitant le bachotage.

La réalité : Il faut bachoter un max, s’inscrire à une prépa type IPESUP ou ISTH ou la télépréparation de l’ESJ

Comment les épreuves se déroulent-elles ?

La théorie : Les épreuves sont organisées dans sept villes de France (Paris, Lille, Nancy, Lyon, Marseille, Bordeaux et Rennes).

La réalité : passer les épreuves dans une ville de province est beaucoup moins stressant qu’à Paris où il y a beaucoup plus de concurrents présents

Quelles sont les épreuves ?

Epreuves communes (CFJ, ESJ, IPJ) :
- Connaissance de l'actualité
- Synthèse
- Epreuve de français, relecture de copie
- Anglais

Puis épreuves spécifiques à chaque école, par exemple à l’IPJ

- Culture générale
- Connaissance de la France et de l’Europe
- Rédaction d'un article
- Réflexion sur un thème de l'actualité
- Allemand, Espagnol optionnels (les points au-dessus de la moyenne s'ajoutent
au total des notes)
- Deux entretiens individuels :
sur l’actualité avec des journalistes professionnels
de motivation avec la direction et les enseignants

Combien ça coûte ?

Les droits d’inscription au concours sont dégressifs dans le cadre du concours commun :
194 € pour un concours,
350 € pour 2 concours (au lieu de 388 €),
428 € pour 3 concours (au lieu de 582 €)

Quels sont les taux de réussite ?

Il y a environ 1200 candidats

45 sont admis au CFJ
56 sont admis à l’ESJ Lille
44 sont admis à l’IPJ

Ce qui nous donne 145 admis sur 1200 candidats soit un taux de réussite de 11,6%
Albert Londres
 

Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Pub

Pub
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Albert Londres » 07 Mar 2013, 11:46

Presse : la promo désenchantée

à lire dans Le Monde

extraits choisis :

En 1995, Yahoo! venait de naître, Google n'existait pas, il n'y avait que 30 000 sites Web dans le monde - il y en a près de 200 millions aujourd'hui ! Cette année-là, 681 étudiants passaient à Paris le concours d'entrée au Centre de formation des journalistes (CFJ), l'une des écoles les plus réputées de la profession. Parmi eux, Alexis Delahousse - aujourd'hui rédacteur en chef adjoint sur l'antenne de i-Télé -, qui se souvient encore de son premier réflexe au moment de l'épreuve "reportage" : il s'était précipité à La Poste, pour chercher les numéros de téléphone sur... le Minitel.

Qu'est devenue la dernière promo "d'avant le Web", et quel regard porte-t-elle sur la presse ? Bon moment pour poser la question : les états généraux de la presse écrite tiennent des auditions publiques, mercredi 19 novembre, lors du 16e Congrès de la presse, qui se tient à Lyon à l'initiative de la Fédération nationale de la presse française (FNPF).

En 1995, ils sont 681, donc, à passer le concours. 47 d'entre eux réussissent l'épreuve, soit 6,9 %. Une grande majorité ont fait Sciences Po. Onze ans après avoir obtenu leur diplôme, alors que la presse connaît une crise sévère, plus de la moitié travaillent dans la presse écrite. Six sont à l'AFP, sept en presse quotidienne (deux aux Echos, une à La Tribune, un au Figaro, deux au Monde et un dans un quotidien régional), trois dans la presse magazine, treize sont pigistes pour différents médias et une est installée au Liban.

Les autres ? Deux travaillent pour la presse en ligne (Interneto et Mediapart), quatre pour la radio (France Inter, France Info et RFI) et huit pour la télévision (dont cinq à France 3). Enfin, l'un, cameraman indépendant, s'est installé en Inde, et l'association des anciens du CFJ a perdu la trace de deux d'entre eux.

(...)

Cette pression est accentuée chez les pigistes. Ils sont une petite quinzaine de cette promo, dont plusieurs sont partis en province. Tous affirment que les tarifs des piges n'ont jamais été réévalués en dix ans...

(...)

"Même si le journalisme a parfois mauvaise presse, il fascine encore beaucoup", affirme Christophe Deloire, directeur du CFJ depuis février. En 2008, 889 candidats ont passé le concours ; 35 ont été admis, soit 3,9 %.

(...)


Quelques remarques persos sur cet article :

La journaliste qui a écrit l'article ne sait pas calculer les taux de sélectivité par ce que 35 admis sur 889 candidats ça ne fait pas que 3,9% d'admis au final. Il faut prendre en compte les désistements et la liste complémentaire pour calculer le taux de sélectivité.
Albert Londres
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Jonah Jameson » 07 Mar 2013, 11:47

Alors Albert, mon petit Albert, comment est ce que ça va bien ?
Si t'as un pt'it scoop on achète. Mais bon Albert, je trouve que tu n'es pas toujours nickel dans ton jugement.
Déjà, si on a un peu plus de 26 ans, on peut demander une dérogation, au moins au CFJ.
Ensuite, la prépa... Obligatoire ? Non, non. Déjà pour les étudiants en IEP, il faut mieux s'organiser en groupe de travail, ils ont tous les outils pour.
C vrai qu'il faut bachoter. Mais... c un concours...
Ah ! Oui, pour les préparation, tu as oublié la Chance aux concours, sur Paris, pour des étudiants boursiers, mise en place bénévolement par des anciens du CFJ. D'ailleurs, la sélection des étudiants commence maintenant. Pour postuler : CV et lettre de motivation à envoyer à chanceauxconcours@gmail.com
Après, ton histoire de stress à Paris, c dans la tête, hein... Quand on passe une épreuve, on se concentre sur l'épreuve, pas sur le nombre de voisins qu'on a. Et puis le conseil, c quand même d'aller au plus près de chez soi, ça coute moins cher et c plus confortable.
Pour finir, mon petit doigt me dit que la culture G sera moins difficile que l'an passée. Pasque la théorie, c qu'il faut avoir une bonne culture G, mais la réalité, c que c'est impossible à bachoter. Vous êtes connaisseurs de la peinture flamande du 17e ? Grand bien vous fasse, mais du coup, je ne suis pas sur que vous soyez experts en autoroutes françaises, en œnologie ou en handball... Mon conseil : don't stress, on a la culture G qu'on a et les concours sont conçus pour balayer large dans ce domaine et donner leur chance à un maximum de "cultures différentes".
Sinon, quand vous serez des super héros du journalisme, j'achète tout vos scoops à la pige et je vous gueule dessus pour le plaisir.
Ah, la chaude ambiance des rédactions. Y a que ça d'vrai ! Pas vrai Albert ?
Jonah Jameson
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar tintin » 07 Mar 2013, 11:47

Ah ! Le Monde, grand journal... Ex- grand journal ? Il paye de plus en plus son tribut à l'AFP. Comme les autres. Bon, alors cet article qu'en dire ?
Il cible une promo, il a donc valeur d'exemple, mais pas de référence. Que peut-on dire aujourd'hui ? Que le journalisme a connu un creux au tournant des années 2000, qu'il a rebondi avec les développements techno et la diversification des médias (Internet mais aussi TV locale, internationale, d'info continue, gratuits, ...), que la profession évolue avec la société (homme orchestre multimédia, info rapide, moins de fond)...
Ah, où est-il le temps où on m'envoyait un mois en Amérique ? Bon, la déprime, c bien, c français, c bistrot. Mais les promo récentes des écoles n'ont pas le blues des promo fin 90 début 2000. Phénomène de transition ? Adaptation à une nouvelle donne ? Le monde change mais la créativité est toujours possible et puis, les évolutions, les renversements de tendance, on a beau être dans une société de spécialistes du "je sais ce qui se passera demain", on ne les prévoit pas vraiment. Et la période de basculement technologique ne peut qu'inciter à la prudence : les nouveaux modèles sont en gestation, c un peu le far-west et pas encore la Californie. Arnold Schwarzenegger période Conan, pas gouverneur...
Comme disait Yoda au jeune Jedï impatient qui voulait savoir l'avenir : "Dur à dire, toujours en mouvement est le futur". Le journalisme de demain est comme celui d'hier avant hier : il reste à inventer !
A vous les studios...
tintin
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Albert » 07 Mar 2013, 11:48

Cher Jonah Jameson,

j'ai déjà dit qu'une dérogation était possible, faut apprendre à lire. Je mettais simplement l'accent sur le fait que les étudiants avaient souvent plus qu'un Bac+3. Le Bac+3 c le minimum pour réussir le concours.

La prépa est un plus incontestable. Je ne dis pas qu'Ipesup fait de bonnes prépas...mais que ça donne un cadre pour s'entrainer.
La Chance aux concours ? Connais pas...c'est quoi ?

Pour le reste : passer le concours à PAris ou ailleurs, c'est simplement une impression personnelle. Ok.

Pour ce qui est de la culture G, evidemment ça ne se travaille pas...sauf en lisant les journaux. Personne ne sait tout sur tout...et encore moins sur la peinture flamande du 17e. Les bouquins de culture gé sont des attrapes nigauds. LE mieux c'est peut être d'acheter L'histoire de France pour les nuls et de tout apprendre. C'est le mieux que l'on puisse faire car culture gé = histoire dans la plupart des cas.
Albert
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Albert » 07 Mar 2013, 11:48

cher Tintin,

je ne suis pas sûr de tout comprendre à ton charabia, mais dire que c'est plus facile aujourd'hui qu'à la fin des années 2000 c'est tout sauf vrai. Le journalisme est globalement un métier en voie d'extinction ou de paupérisation plutôt. Donc plus on avance dans le temps, pire c'est sur le marché du travail. Et puis pour 2009 et 2010 c'est mort, vu l'évolution de la conjoncture. Quelle rédaction n'a pas encore annoncé son plan d'économie ?
Albert
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Jonah Jameson » 07 Mar 2013, 11:49

Albert a écrit:Cher Jonah Jameson,

j'ai déjà dit qu'une dérogation était possible, faut apprendre à lire. Je mettais simplement l'accent sur le fait que les étudiants avaient souvent plus qu'un Bac+3. Le Bac+3 c le minimum pour réussir le concours.

La prépa est un plus incontestable. Je ne dis pas qu'Ipesup fait de bonnes prépas...mais que ça donne un cadre pour s'entrainer.
La Chance aux concours ? Connais pas...c'est quoi ?

Pour le reste : passer le concours à PAris ou ailleurs, c'est simplement une impression personnelle. Ok.

Pour ce qui est de la culture G, evidemment ça ne se travaille pas...sauf en lisant les journaux. Personne ne sait tout sur tout...et encore moins sur la peinture flamande du 17e. Les bouquins de culture gé sont des attrapes nigauds. LE mieux c'est peut être d'acheter L'histoire de France pour les nuls et de tout apprendre. C'est le mieux que l'on puisse faire car culture gé = histoire dans la plupart des cas.


La culture G, c'est pas forcément dans le journal, c'est là le hic. L'actu, oui, mais la culture G, c'est partout, même sur la playstation 3.
Pour la chance aux concours, c pas pour les foules, c'est une petite initiative d'ancien du CFJ qui prépare chaque année une 15 aine d'étudiants boursier aux concours. Et les résultats sont plutôt bon, un peu plus de 50% sur les 12 écoles reconnues par la profession.
Pour le reste, il fut bien qu'on se titille entre confrère. Pas d'humour, ces froggy, pas d'humour ! Un cigare ?
Jonah Jameson
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Invité » 07 Mar 2013, 11:49

Albert a écrit:cher Tintin,

je ne suis pas sûr de tout comprendre à ton charabia, mais dire que c'est plus facile aujourd'hui qu'à la fin des années 2000 c'est tout sauf vrai. Le journalisme est globalement un métier en voie d'extinction ou de paupérisation plutôt. Donc plus on avance dans le temps, pire c'est sur le marché du travail. Et puis pour 2009 et 2010 c'est mort, vu l'évolution de la conjoncture. Quelle rédaction n'a pas encore annoncé son plan d'économie ?



Tututut ! Quel pessimisme... Et tu t'emmêle les pinceaux : tu nous annonces la catastrophe pour 2009 et 2010 et tu me reproches en même temps, je cite : "dire que c'est plus facile aujourd'hui qu'à la fin des années 2000 c'est tout sauf vrai". Pour toi c quand , la fin des année 2000 ?
Sinon, avant 2000, y a eu un coup de boost. Et puis, entre l'explosion de la bulle internet et le 11 septembre, paf, les marchés publicitaires ont chuté exacerbant la concurrence entre les "vieux" et les nouveaux médias. Pas la fête. Milieu des années 2000 : le web 2 point 0 a la cotte et on réinvesti dans l'internet. Dans le même temps, le marché de la TV d'info continue explose avec BFM, France 24... Ca crée un appel d'air. Hop, y a re du taff... Ce qui nous mène à la fin des années 2000 : crise des marchés financiers donc baisse de la pub, donc c reparti pour une mauvaise passe pour les journaux. And then ? Toi, albert, tu vois du noir. Fatalité ? Pas si facile à dire. Quand la tectonique des plaques redéfinit les géopolitiques mondiales en prenant en compte les nouveaux paramètres créés par l'ère du tout internet, le futur est incertain, mais pas forcément noir.
Ce qui es tsûr c qu'il y aura des morts et des redéfinitions. Pour autant, peut-on annoncer la mort du journalisme ? C'est à mon vis un peu osé...
Invité
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar Victor » 07 Mar 2013, 11:50

Bonjour,

Pour répondre à Albert, quelques mots sur la Chance aux concours, dont je suis l'un des animateurs (environ une vingtaine d'enseignants l'an dernier).
c'est une prépa gratuite (sauf des frais de 30 euros pr les photocopies) animée par des Anciens du CFJ et réservée aux étudiants boursiers. La 3e édition va débuter, et les deux premieres saisons ont été plutot réussies : 50% des étudiants ont intégré une école reconnue;
L'idée est de peser (à notre niveau) pr "ouvrir" la profession aux profils les moins favorisés...en aidant des étudiants de milieu modeste à décrocher une école reconnue (sans dépenser des centaines d'euros ds une prépa privée...).

que dire d'autre ? les pré-inscriptions se déroulent jusqu'au 31 décembre.
Ecrire (avec CV + lettre de motivation) à : chanceauxconcours@gmail.com

Les cours débuteront en février prochain. Une quinzaine d'étudiants seront retenus.

Une séance hebdomadaire de cours, avec des reportages, questionnaires d'actu, culture générale, anglais, à préparer pdt la semaine, comment faire une synthese etc... On organise aussi des visites de rédaction pour leur montrer la réalité des médias de maniere concrete. En juin, la prépa se concentre sur les oraux.

pour en savoir plus, c'est par ici :
http://www.journalisme.com/content/view/750/113/

si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas !

Merci de diffuser l'info autour de vous, le 31 décembre approche...

cordialement
Victor
 

Re: Le concours PEMEP pour le CFJ, l’ESJ Lille et l’IPJ

Messagepar didou22 » 07 Mar 2013, 11:50

Bonjour,
je suis étudiante à l'IEP de Toulouse en Master 1 et cela fait un peu plus de deux ans que je pense à m'inscrire aux concours de journalisme, en particulier pour Lille. Seulement voilà il est apparemment dans mon cas impossible d'allier mes études actuelles à une quelconque préparation personnelle pour les écoles. Je me sens quelque peu car je sais que le mieux serait encore de m'inscrire dans une prépa l'an prochain mais elles sont vraiment cheres. De plus rien ne me garantit qu'en payant de telles fortunes je réaliserai mes objectifs. Je crois que j'ai besoin de bons conseils parce que je suis perdue. Connaitriez vous de bonnes prépas dans le Sud Est car ce serait égalemant compliqué au niveau financier de déménager l'an prochain à Paris? Sinon quelque indication que vous puissiez me donner serait la bienvenue car comme vous l'aurez peut etre constaté, je suis au bord du gouffre niveau moral.
Merci beaucoup d'avance!!!
didou22
 

Suivante

Retourner vers Ecoles de journalisme

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron