EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar quickstep » 03 Aoû 2013, 07:43

Bonjour,
Pour les énarques travaillant dans la fonction publique, avez-vous une idée de la vitesse d'évolution de la rémunération? Certes, cette vitesse dépend de pas mal de paramètres (dont le corps d'appartenance, la compétence, la grille de rémunération), mais peut-on dire quelque chose de sensé sur ce sujet? Autre formulation: un énarque travaillant dans la fonction publique peut-il espérer gagner 5 000 Euros nets par mois au bout de 5 ans?
Je sais, un poncif indique que la fonction publique ne paie pas bien. Mais on parle ici de hauts fonctionnaires de l'Etat ...
Merci par avance pour vos réponses ;)
quickstep
Membre stagiaire
 
Messages: 9
Inscription: 31 Juil 2013, 21:37

EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Pub

Pub
 

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar passagerpasclandestin » 03 Aoû 2013, 13:00

60k avec 5ans de service non , la progression est assez lente dans la FP (mais en échange elle est assez assurée car pour partie à l'avancement). Le traitement d'un administrateur civil doit tourner dans les 3000 nets à 5 ans auquel s'ajoute les primes (+10-20%). C'est déjà 1/3 de + qu'un attaché. Pour avoir les chiffres exactes du traitement il suffit de rechercher les grilles indiciaires. Cela prend deux clics.
passagerpasclandestin
 

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar Modulo » 03 Aoû 2013, 17:28

Bonjour,

Permettez moi d'apporter quelques précisions sur les rémunérations dans la fonction publique et sur celles des énarques.

@ quickstep : vous avez raison de dire que cela dépend du corps d'appartenance puisque les carrières et donc de facto les rémunérations ne sont pas les mêmes pour un sortant de l'ENA qui devient inspecteur des finances et une personne qui devient administrateur civil.

@passargerclandestin : tout à fait d'accord pour dire que la progression salariale est, en partie, automatique. Par contre, les primes peuvent représenter plus que 20% du poids total de la rémunération.

Pour clarifier le sujet, le terme "prime" n'a pas le même sens dans le public et dans le privé. Dans une entreprise, la prime est le plus souvent aléatoire et liée à la performance individuelle. Dans le public, en simplifiant, on peut dire que la "prime" est la partie du salaire qui varie selon votre employeur (la prime n'est pas la même selon que vous travaillez au ministère de la défense ou au ministère de l'économie) et aussi en fonction du poste occupé, cette partie de la rémunération est non soumise aux cotisations retraite et donc ne compte pas pour la retraite. Mais c'est une partie de la rémunération qui est assurée, récurrente et versée chaque mois. Sur la fiche de paye d'un fonctionnaire, il y a deux lignes différentes (traitement et prime) mais au final le total = le salaire fixe.

Pour ce qui est de la rémunération d'un énarque. Prenons le cas d'un administrateur civil (les plus nombreux à la sortie de l'ENA). Sa rémunération va comporter une part dite indiciaire qui est publique, transparente et la même pour tous les membres de ce corps, quel que soit leur employeur http://www.fonction-publique.gouv.fr/fo ... s-28#aplus = après 5 ans = (658 * 5 556,35) / 1200 = 3047 euros bruts / mois (http://vosdroits.service-public.fr/F461.xhtml).

Les 3047 euros bruts, c'est la partie traitement. Après, selon votre employeur, vous allez percevoir entre 1000 et 3000 euros bruts de "prime" + indemnités (pour frais de résidence, de transport, de famille...) chaque mois. Au total, votre rémunération pourra (je dis bien pourra) être supérieure à 5000 euros bruts en fonction de qui vous emploiera et à quel poste. Mais votre vrai salaire ne sera connu de vous et de vous seul (+ les RH) qu'au moment où vous recevrez votre première fiche de paye.

Une rémunération de 5000 euros bruts correspond à 3850 euros nets dans le privé (http://www.juritravail.com/salaire/calc ... -brut.html), mais dans le public, les charges sociales sont plus légères (pour les raisons que j'ai expliquées plus haut). Du coup, 5000 euros bruts, cela correspond à environ 4400 euros nets.

Les rémunérations dans le secteur public sont, contrairement à ce que l'on pourrait croire, très opaques. Et il y a de grandes disparités d'un poste à un autre et surtout d'un corps à un autre. Il n'est absolument pas certain que les rémunération soient inférieures dans le public à ce qu'elles sont dans le privé, c'est même plutôt l'inverse - en moyenne - d'après l'insee. Après tout dépend ce que l'on appelle le privé (un cabinet de conseil ? une grande banque ? ou une PME provinciale ?)

Enfin, je me permettrais d'ajouter que si vous avez déjà une expérience professionnelle dans le privé (et si j'ai bien compris c'est votre cas), vous ne débuterez pas en bas de l'échelle. Vous serez "reclassé" automatiquement à un échelon correspondant à la moitié de votre expérience et vous bénéficierez donc d'une rémunération correspondante.

Les "3eme concours" de l'ENA, c'est-à-dire ceux qui ont déjà un parcours en entreprise avant de passer l'ENA perçoivent environ 4500 euros nets de salaire à leur premier poste. Cela correspond à 54 000 euros nets par an. Pour gagner cela dans le privé, il faut percevoir 70 146 euros bruts / an (http://www.juritravail.com/salaire/calc ... ultat.html). Ce premier poste dure 2 ans en moyenne. Ensuite, s'ils font leurs preuves, ils peuvent bien évidemment gagner plus au deuxième.

Bien entendu, ce ne sont pas des postes tranquilles où l'on peut se reposer. Les hauts fonctionnaires travaillent beaucoup, surtout au démarrage de leur carrière dans le secteur public. Certes, il y a la garantie de l'emploi, mais il y a aussi des objectifs à atteindre et des horaires - lourds - à faire (que ce soit en préfecture ou en ministère).
Avatar de l’utilisateur
Modulo
Junior manager
 
Messages: 51
Inscription: 10 Avr 2013, 13:19

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar quickstep » 04 Aoû 2013, 08:45

Merci à vous deux pour vos réponses.

Un merci tout particulier à Modulo, vous avez pris la peine de détailler et d'argumenter votre réponse et c'est très éclairant pour moi. A la seule lecture de la première réponse, j'aurais renoncé à présenter le concours de l'ENA (3è voie) car votre sagacité vous a bien conseillé, j'ai quelques années d'expérience professionnelle (et même beaucoup!). Votre réponse a donné un nouvel élan à mon projet de préparer ce concours, et j'y réfléchis du coup de plus en plus précisément ... Merci donc à vous, Modulo, vraiment :D

Bien cordialement
quickstep
Membre stagiaire
 
Messages: 9
Inscription: 31 Juil 2013, 21:37

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar quickstep » 26 Aoû 2013, 20:11

Bonjour

Je souhaiterais recueillir un avis complémentaire à celui de Modulo: "Les "3eme concours" de l'ENA, c'est-à-dire ceux qui ont déjà un parcours en entreprise avant de passer l'ENA perçoivent environ 4500 euros nets de salaire à leur premier poste."

Quelqu'un pourrait il développer cette information en indiquant par exemple les types de poste possibles d'un énarque à la sortie d'école ainsi que son grade et son échelon, en supposant qu'il a intégré l ENA après plus de 16 ans d'expérience dans le privé? Mon estimation donnerait plutôt une rémunération de l'ordre de 4 000 Euros nets mensuels s'appuyant sur les hypothèses suivantes:
- 16 ans d'expérience repris à hauteur de 8 ans, ce qui donnerait, à la sortie de l'ENA, un échelon de 5 (indice majoré de 821)
- l'énarque de notre cas d'école intègre un poste d'administrateur hors classe
- la rémunération mensuelle indiciaire brute serait donc égale à 821 * 5556,35 / 1200 = 3 800 Euros.
- une estimation des primes (20%) donnerait un montant de 760 Euros
- la rémunération mensuelle brute serait donc de 3 800 + 760 = 4 560 Euros bruts
- la rémunération mensuelle nette serait donc de 4 560 * 4 400/5 000 = 4 014 Euros (il a été dit qu'un salaire brut de 5 000 Euros correspondrait à une rémunération nette de 4 400 Euros)

Merci par avance.
Cordialement
quickstep
Membre stagiaire
 
Messages: 9
Inscription: 31 Juil 2013, 21:37

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar Modulo » 04 Sep 2013, 08:33

@quickstep

Les énarques du 3è concours, même après plus de 10 ans dans le privé, ne voient leur ancienneté prise en compte qu'à hauteur de ce qui est prévu par les textes. A hauteur de la moitié de leur expérience pro dans le privé il me semble, mais avec un plafond ce que j'avais oublié de préciser. Cela ne change néanmoins rien à mon calcul initial.

Si ma mémoire est bonne, s'il devient administrateur civil il est nommé au 5ème échelon du grade avec une reprise d'ancienneté de six mois. Il ne devient évidemment pas administrateur civil hors classe puisque ce n'est qu'un grade accessible en interne (il n'y a pas de concours pour devenir directement AC HC).

Un an après, parfois moins, il passe au 6 ème échelon, soit 3 046,73 € euros bruts mensuels hors prime. Les primes peuvent représenter jusqu'à 50% de la rémunération, un salaire supérieur à 4000 euros nets est donc envisageable. Tout dépend de l'employeur et du poste.

La progression se fait à l'ancienneté, et même si le point d'indice est gelé, il y a d'autres moyens d'augmenter les fonctionnaires, par exemple ne réduisant le temps de passage d'un échelon à un autre. C'est ce qui est pratiqué par les employeurs quand ils veulent encourager une personne qui a de bons résultats.

Il n'est pas possible de plaquer une grille et de dire à tel niveau d'ancienneté je vais gagner tant parce que c'est le secteur public. Il y a d''énormes disparités d'un poste à l'autre, d'une fonction à une autre, d'un corps à un autre (à fonction équivalente) d'un employeur à un autre. Ces salaires ne sont pas publics, pas publiés, pas connus.

Rien ne peut garantir un poste ou un rémunération à la sortie de l'Ena, car il y a l'alea du classement de sortie. Toutefois les salaires des hauts fonctionnaires sont tout à fait compétitifs avec ce que l'on voit dans le secteur privé, à niveau de responsabilité équivalent.
Avatar de l’utilisateur
Modulo
Junior manager
 
Messages: 51
Inscription: 10 Avr 2013, 13:19

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar quickstep » 04 Sep 2013, 18:35

Merci Modulo pour avoir pris le temps de préciser de nouveau votre message antérieur.

Je retiens que dans l'hypothèse où un énarque du 3è concours avec plus de 16 ans d'expérience dans le privé devient administrateur civil à sa sortie de l'ENA, il perçoit un rémunération mensuelle de 3 047 € bruts (échelon 6, IM 658) au bout d'un an à son premier poste. Avec une prime de 50%, cela lui ferait 4 570 € bruts, soit 4 022 € nets.

Merci encore.

Cordialement.
quickstep
Membre stagiaire
 
Messages: 9
Inscription: 31 Juil 2013, 21:37

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar calcul du net » 23 Sep 2013, 13:46

Attention en effet au calcul du brut et du net. mieux vaut raisonner en net (ce que vous touchez au final) qu'en brut. il est même préférable de réflechir en net d'impôt.
Mais grosso modo 3047€ brut font 2324 net http://www.salaire-net.fr/calculez-votre-salaire
calcul du net
 

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar calcul du net » 23 Sep 2013, 13:48

Je n'ai pas fini mon message précédent... il s'agit des chiffres dans le privé. Pourriez-vous développer la différence net brut entre le prrivé et le public?
calcul du net
 

Re: EVOLUTION REMUNERATION ENARQUES

Messagepar gaetan49 » 13 Aoû 2015, 08:35

Bonjour à tous,

Même si le sujet date un peu, je viens apporter un élément de réponse pour les autres.

Pour calculer son salaire brut en net en étant fonctionnaire, il faut déduire de ton salaire brut 15% de charges et autres cotisations sociales.

A la différence du secteur privé où il faut déduire en moyenne 23%.

Exemple , si ton salaire est de 30 000€ brut annuel, tu déduis 15% donc : 30 000*0.15 = 4500 | 30 000 - 4500 = 25 500 € de salaire net annuel (soit 2125 € net mensuel).

En espérant avoir aidé.
Bonne journée.
gaetan49
Membre stagiaire
 
Messages: 1
Inscription: 13 Aoû 2015, 08:28
Localisation: Angers

Suivante

Retourner vers Concours A+ (ENA, ENM, DH...)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité