Guerre froide avec mon directeur de thèse

Forum doctorants : pour les thésards en quête de conseils, faire une thèse, choisir son directeur et laboratoire de recherche, insertion des docteurs, vie universitaire, actualités des universités, recrutements

Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar poil de ca​rotte78 » 08 Mar 2013, 12:38

Bonjour,

Tout d'abord je tiens à remercier tous ceux et celles qui ont pris le temps de lire mon message. Au moment où je le rédige, je vous avoue être dans une situation de desarroi total
Je vais tenter de synthétiser ma situation :? :

Je suis inscrite en thèse depuis 6 ans mais mon travail n'avance toujours pas et pour cause, mon directeur de thèse n'est jamais satisfait de mon travail.

Au début, comme tout étudiant qui se respecte, je me remettais en question et travaillais davantage, et ce, en dépit de ma profession annexe (eh oui, pas d'allocation de recherche ). Durant les trois premières années, à chaque fois que je le contactais, il me disait être trop occupé. Il me précisait que je ne devais pas le déranger, que je devais me préoccuper de mes lectures uniquement et qu'il n'était pas encore le moment pour moi de m'atteler à la rédaction.

A partir de la quatrième année, lorsqu'il a fallu rédiger des lettres de soutien, il a commencé à exiger de moi des écrits. Toutefois, à chaque fois il me rendait mon travail, il me précisait qu'il n'était pas satisfait mais ne m'orientait pas pour autant.
Cette situation a engendré en moi un manque de confiance certain. Résultat: je n'arrivais plus à écrire une ligne.
Un jour, j'ai pris mon courage à deux mains (et avec le soutien de mon compagnon), j'ai répondu à un appel à contribution pour un colloque et j'ai été acceptée. De plus, le jour de mon intervention fut fructueux et les professeurs présents m'ont en dit beaucoup de bien.
Rassurée et ayant un peu repris confiance en moi, je me suis investie à fond dans mon travail de doctorante.
Toutefois, vers septembre 2010, mon directeur m'appelle et me dis qu'il a trouvé que mon travail rédigé pour le colloque, n'était pas digne d'une thèse qui doit être soutenue. Je lui demande de me dire concrètement ce qu'il n'allait pas et lui précise que tant qu'il ne me corrige pas, je n'avancerai pas.
Il m'explique qu'on ne corrige pas le travail d'un doctorant, on en parle tout au plus. Je lui demande un rendez-vous mais n'ai pour réponse que: « je suis occupé jusqu'à mars ».
Depuis, je n’arrive plus à ouvrir un livre, ni écrire une ligne. Pourtant, je dois intervenir au mois d’avril à un autre colloque….je ne sais que faire !!!!
Je suis sincèrement désolée pour ce long message et parfois nébuleux mais j'ai essayé de synthétiser au maximum.
Quelqu'un pourrait me conseiller? Quel est concrètement le rôle d'un directeur dans la correction?
Je suis perdue et je frôle la grosse dépression...
Merci par avance

Ps: Excusez également les quelques fautes, dues à mon état
Ps2: Je précise que je suis en thèse de littérature
poil de ca​rotte78
 

Guerre froide avec mon directeur de thèse

Pub

Pub
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar poil de ca​rotte78 » 08 Mar 2013, 12:38

Personne?
poil de ca​rotte78
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar Directeur ​de these » 08 Mar 2013, 12:39

Bonjour,
Je ne connais pas les moeurs en vigueur dans votre discipline mais je peux vous dire comment les choses se passent dans ma discipline (en précisant que je dirige des thèses pour ma part): un directeur de thèse, dès lors qu'il émet un avis négatif ou partiellement négatif sur le travail de l'un de ses doctorants au point que ces critiques le conduisent à mettre en cause la totalité du travail et la soutenance, se DOIT bien évidemment de préciser cet avis, de le spécifier et de l'étayer soit par écrit, soit à l'occasion d'un rendez-vous qu'il DOIT vous accorder rapidement. Il est possible qu'en effet votre travail pose problème ou question mais vous êtes en droit de savoir quoi et pourquoi.
Si ce "collègue" persiste dans son refus, vous pouvez "saisir" le directeur de votre Ecole Doctorale (de façon calme et sereine), ou le directeur du laboratoire de recherche dans lequel vous devez préparer votre doctorat, ou bien encore un professeur autre qui accepterait, le cas échéant avec l'accord de son collègue, de donner son avis et de vous éclairer. Toutes ces actions ont un "coût", en l'espèce la qualité de votre relation avec votre directeur, mais votre désarroi me laisse à penser que vous devez agir.
Une partie des directeurs de thèse touchent une prime pour cela, sinon ils s'engagent moralement dès lors qu'ils dirigent un travail à accompagner le doctorant pour le meilleur et pour le pire...
Ne restez pas immobile au moins par respect pour vous même!
Directeur ​de these
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar nino1212 » 08 Mar 2013, 12:39

j'ai le même problème aussi je ne sais pas quoi faire, moi et ma prof nous passons des mois à corriger 10 pages... on gache le temps pour rien.
nino1212
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar nino1212 » 08 Mar 2013, 12:39

si vous avez agi et c'était bien le résultat, pourriez vous m'indiquer la solution! Ma prof est un mauvais type des profs ceux qui entravent l'avancement du travail pour rien... Aidez moi qui faire? ça me fait 5 ans avec elle et il me faut obtenir le doctorat et renter à mon pays
Merci d'avance.
nino1212
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar Doctorant ​en biologi​e » 08 Mar 2013, 12:39

Bonsoir,

Je suis également en conflit avec ma directrice de thèse pour harcèlement moral. Avec l'accord de l'ED je rédige mon manuscrit à la maison et je ne vais plus au laboratoire.
Je viens de m'apercevoir que ma directrice vient de présenter en congrès, un poster de mon travail en se mettant en premier auteur.
Je redoute qu'elle réitère sur le papier qui est en cours de rédaction (elle m'avait déjà menacée de le faire il y a un an quand j'avais parlé à l'ED du harcèlement moral).

Que puis-je faire? Faut-il s'adresser à l'ED dès maintenant au cas où elle le fasse?

Merci de vos conseils
Doctorant ​en biologi​e
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar poil de ca​rotte78 » 08 Mar 2013, 12:39

Bonsoir,

Tout d'abord je tiens à vous remercier d'avoir pris de votre temps pour répondre et m'excuse du ratard.

@nino: Je n'ai pour l'instant rien entamé par peur, et parce que j'ai été très malade. Il faut, par contre, que nous réagissions car j'ai eu l'occasion d'en discuter avec d'autres doctorant(e)s et j'ai appris qu'un directeur de thèse devait au moins prendre le temps de lire attentivement les écrits de ces étudiants et du moins les orienter afin qu'ils ne réitèrent pas leurs erreurs, sinon corriger leur travail et en discuter.

@Directeur de thèse: merci infiniment pour votre réponse et vos précisions. Je pense, comme vous, qu'un enseignant se doit de lire et donner plus de précisions quant à la bonne ou mauvaise qualité d'un travail de recherche.
Je suis prête à entendre les critiques négatives tant qu'elles me permettent d'avancer. Vous avez raison, il pourrait prendre le temps de me dire ce qu'il ne va pas "concrètement".

Il est très difficile pour moi de réagir . Toutefois, j'ai pris le temps d'en parler avec mon ancien directeur de maitrise qui, écoeuré, va tenter de m'orienter vers l'un de ses collègues en France. Je précise que je suis étudiante étrangère et que je n'ai pas eu la bonne stratégie, à savoir, prendre mon ancien directeur comme co-directeur. Encore merci professeur!

@ Docorant en biologie: Que vous dire: courage! Je ne connais pas l'ensemble des démarches étant moi même en plein désarroi . Une chose: ma maladie m'a appris à assimiler un poncif: rien ne vaut la peine que l'on se rend malade. Tenez bon et tenez moi au courant.
Courage à tous! Je vous tiens au courant et vous, de votre côté, tenez moi au courant .
poil de ca​rotte78
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar Geranium » 08 Mar 2013, 12:40

Je vois que malheureusement la vieille maladie doctorale court toujours aussi impunément depuis des décenies !! Et oui il y a des chercheurs-directeurs qui sont des êtres humains et d'autres qui ne le sont pas ! Comme quoi sans vigilance, la tête peut finir par se détacher complètement du coeur et du coprs, science sans conscience ...
Si le viol corporel est maintenant reconnu comme un crime, le viol intellectuel est très difficilement identifié et encore plus difficilement puni ... les chercheurs en poste font partie de l'élite sociale n'est-ce pas !!!
Geranium
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar poil de ca​rotte78 » 08 Mar 2013, 12:40

Bonjour à tous,

Je reviens à vous, comme promis.
J'ai durant ces derniers temps, pros soin de ma santé mais j'ai également procédé à des changements quant à mes nouvelles perspectives. Dans le cadre de ma recherche, j'ai été appelée à organiser et intervenir lors de colloques ce qui m'a permis de rencontrer d'autres enseignants chercheurs. Ces derniers m"ont certifié que je n'avais pas de quoi me rendre aussi malade et certains ont même accepter de prendre la relève et devenir mes nouveaux directeurs (deux enseignants au juste).
J'ai officiellement décidé d'en parler avec mon directeur (ce n'ai toujours pas fait) et de lui expliquer que ces conditions de travail ne sont plus possibles.

Avec du recul avons tout de même une chose: ils ont un tord certains de se comporter de la sorte et de ne pas faire leur travail de directeur comme il se doit. Néanmoins, nous avons nos tords également: celui de se laisser infantiliser et ne point réagir; ce que doit faire un adulte, un chercheur.

Personne n'est dans le droit de freiner un élan, une recherche, une idée!!!

Un conseil: parlez-en avec d'autres personnes/ enseignants et surtout : prenez une décision ferme avant qu'il ne soit trop tard.

J'attends de vos nouvelles
poil de ca​rotte78
 

Re: Guerre froide avec mon directeur de thèse

Messagepar errance » 08 Mar 2013, 12:40

Bonjour,

J'ai vécu une situation similaire, qui m'a conduit à passer des années à "améliorer" une thèse qui était en fait terminée mais que mon directeur refusait parce qu'elle remettait complètement en question ses propres travaux. Au bout d'années d'anxiété et de doutes, j'envoie la "nouvelle version" de mon mémoire à mon directeur, qui déclare qu'il n'a ni le temps ni l'envie de s'occuper de moi.
J'ai essayé (tous les ans) d'alerter l'Ecole Doctorale de mon Université, en demandant d'abord de changer de directeur, ensuite d'avoir un médiateur, mais mes demandes ont été rejetées. Maintenant l'Ecole Doctorale me promet de remédier à ma situation, sans me donner la moindre garantie. Mes interlocuteurs à l'université ne me donnent pas l'impression de reconnaître qu'ils ont des obligations envers les étudiants. Cela m'aiderait d'avoir un appui juridique extérieurs à l'Université. Ma question est donc: connaissez-vous des avocats compétents dans ce domaine?
Je vous remercie à l'avance.
A bientôt.
errance
 

Suivante

Retourner vers Doctorat - Devenir enseignant-chercheur

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron